lundi 28 novembre 2011

ASSEMBLEE GENERALE SOLIDANERES 19 Novembre 2011

ASSEMBLEE GENERALE SOLIDANERES 19 Novembre 2011



Présents :
Sébastien, Emily, Frédéric, Emma, Chantal, Jean Michel, Roger, Pascal, Joël, Didier, Françoise, Miguel, François


  1. Rapport financier présenté par Emily

Recettes : 660 euros 
Dépenses liées à la création de l’association : 222 euros

  1. Renouvellement du CA au regard des statuts

COMPOSITION DU CA

Emily Monteau
Sébastien Bonnier
Jean Michel Agasse
Frédéric Prétôt
Marie Françoise Tesson
Pascal Pouillange
Didier Picard
Miguel Bravo
Emmanuelle Rodriguez
Françoise Campistrous
Lionel Kliebenstein
Chantal Nourrit-Agasse

COMPOSITION DU DIRECTOIRE

Emily Monteau
Sébastien Bonnier
Frédéric Prétôt
Marie Françoise Tesson
Didier Picard
Miguel Bravo
Françoise Campistrous


  1. Point sur l’avancée du projet concernant l’acquisition du bien
    • Réponse des sœurs au courrier du 14.11 du maire + Invitation à l’AG : maintien de la mise en vente du bien
    • Débat concernant la conduite à tenir dans cette situation dont il est retenu :
      • Provoquer une rencontre sur Montpellier et donner aux sœurs des arguments sur l’ampleur du projet social que représente ce bien, l’objectif final étant le bien à disposition (bail emphytéotique, bail à construction ou bail à réhabilitation) et non le bien à la vente
      • Chantal rédigera un projet de lettre aux sœurs afin de provoquer une rencontre ; cette lettre sera soumis à validation

      • Autres pistes explorées
Utiliser des personnes ressources : Tante de Joseph, le plombier des sœurs ( D. Lombard de « Habitat Humaniste qui a un projet sur Montpellier et qui est d’accord de servir d’intermédiaire sur place)

Racheter de façon solidaire, « Terre de Liens » détenant le foncier et mettant à disposition le bien.
Il s’agit d’un actionnariat solidaire

Proposer une somme aux sœurs

Racheter le terrain juxtaposé et construire dessus en écoconstruction

  1. Point par rapport à la dernière AG

Stéphane Singer de « Toits de Choix » propose un week-end de travail les 4 et 5 février 2012

2 propositions (cf devis) dont les sommes sont à répartir entre les participants :
jusqu’à 20 personnes + 1 animateur : 2075 euros
de 21 à 51 personnes + 2 animateurs : 3797 euros
Stéphane Singer rencontré par quelques membres la semaine précédent l’AG a expliqué le caractère obligatoire de ce week-end de travail qui invite chaque porteur de projet de passer de la phase de désir à la phase d’engagement avec une formalisation du projet.

Il est à retenir que Stéphane Singer a seulement des compétences au niveau de l’habitat groupé. Chaque porteur de projet doit donc travailler individuellement son projet. Il peut se faire aider individuellement par des organisations en place voir par d’autres personnes qui ont déjà eu cette expérience.
L’association est là en rôle de fédérateur et d’aide.

  1. Intervention de Mr le Maire

Précisions données quant à la réponse des sœurs suite au courrier du 14.11, la réponse écrite ayant été précédée d’un entretien téléphonique :
Les sœurs ont un souhait ferme de vendre le bien et sont prêtes à négocier avec une mise à prix de 486 000 euros.

Au prix de vente se rajoute le coût de réhabilitation de l’ensemble du domaine avec par ailleurs des travaux concernant l’assainissement, les systèmes électriques et de chauffage.

La Communauté des Communes ne peut apporter de subventions car elle est actuellement engagée sur d’autres projets (Gargas, la Maison du Savoir).
Il en est de même concernant le Conseil Général bien que Mme Durrieu continue à convaincre son Président.
Idem concernant les bailleurs sociaux.

Mr le Maire renouvelle la nécessité de faire une estimation globale :
  • coût d’achat
  • coût de la réhabilitation
A partir de cette étude le contact peut être pris voir repris avec des organismes financeurs.
Par ailleurs chaque porteur de projet doit préciser son projet en intégrant un prix de location ou un prix d’achat au regard des prix pratiqués.
A ce jour on totalise 15 porteurs de projets (micro entreprise et ou habitat)


DEBAT
Les porteurs de projets doivent être désormais au centre du projet sur le plan économique et de l’habitat. Ils doivent s’inscrire dans une réelle démarche en précisant notamment leur projet même si il ne voit pas le jour à Anères.
Il convient qu’une réunion plus technique ait lieu (10/12/11 à 14h)

Chantal revient sur le contenu du courrier, celui ci ayant pour objectif de connaître les dernières prétentions concernant le bien tout en sachant que les sœurs restent assez frileuses avec une expérience similaire sur Montpellier avec un bien qu’elles viennent de vendre.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire